Défiscalisation

Réduire sa fiscalité tout en réalisant un investissement de qualité.

La défiscalisation s’adapte à chacune des situations patrimoniales, voici les principales solutions que nous avons retenues :

Défiscalisation

L’impôt sur le revenu

Vous avez la capacité de mobiliser de la trésorerie temporairement, ou vous avez atteint le plafond des niches fiscales de 10 000 € :

La solution dans ce cas passe par la réalisation d’un investissement bénéficiant de la loi Girardin industrielle.

Cela revient à décaisser le montant de son impôt l’année précédente avec une décote de pouvant aller de 10 % à 20 %.

Exemple : avec une souscription de 20 000 € en année N, l’investisseur pour réduire 24 000 € sur son imposition des revenus de l’année N payable en N+1, soit une économie de 4 000 € d’impôts, ou encore un rendement de 20 % sur l’opération.

Les investissements en Girardin industriel bénéficient d’un plafond spécial de 8 000 euros qui vient s’ajouter au plafond de droit commun (10 000 €). Ainsi, un investisseur, par le biais de son investissement Outre-Mer, dispose d’un plafond global de 10 000 euros + 8 000 euros (les règles de calcul de ce plafond sont spécifiques, nous nous invitions à nous contacter).

Vous avez la capacité d'investir en mobilisant de la trésorerie pour une période de 5 ans :

Il s’agit de réaliser un investissement dans un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI) ou un Fonds d’Investissement de Proximité (FIP).

Il est possible d’investir actuellement jusqu’à 12 000 € pour une personne seule et 24 000 € pour un couple marié.

L’avantage fiscal est une réduction d’impôt allant de 18 % à 42 % du montant investi selon la typologie de fonds.

A l’issu de la période d’investissement, le fonds est remboursé et les plus-values exonérées d’impôt sur le revenu.

Tout contribuable français dispose d’un droit à défiscaliser compris dans un plafond de droit commun de 10 000 €. Cette réduction d’impôt entre dans le calcul du plafond des niches fiscales.

Vous ne pouvez/souhaitez pas mobiliser de trésorerie mais vous avez une capacité d'emprunt :

Il s’agit de s’orienter vers un investissement immobilier qu’il est possible de financer via un crédit tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts.

Les lois d’incitation fiscales évoluent régulièrement (Pinel, Malraux, LMNP,…). L’opportunité d’un tel investissement doit s’étudier au cas par cas. Nous vous recommandons de prendre contact avec nous pour une étude personnalisée.

Vous avez la capacité d'investir pour votre retraite :

Avec le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire), vous investissez pour votre retraite tout en réduisant vos impôts. Le fonctionnement d’un PERP est très proche de celui de l’assurance-vie.

Les versements sont libres ou programmés et affectés librement sur différents supports (fonds garanti ou unités de compte).

Chaque année, les sommes versées sur un PERP sont déductibles du revenu imposable, dans la limite d’un plafond global (les règles de calculs de ce plafond sont spécifiques, nous nous invitions à nous contacter).

A partir de l’âge de la retraite, le capital constitué est reversé sous forme d’une rente viagère. Il peut également être reversé sous forme de capital, à hauteur de 20 %. Il est dans certains cas possible de débloquer la totalité du capital (acquisition de résidence principale, si la rente mensuelle est inférieure à 40 €,…)

Il est aussi possible de récupérer son épargne avant la retraite dans des cas particuliers (invalidité, surendettement, fin de droit aux allocations chômage, décès du conjoint, liquidation judiciaire,…)

Enfin, en cas de décès du bénéficiaire, la rente acquise peut être reversée.

L’impôt de Solidarité sur la Fortune (I.S.F)

Vous pouvez réduire votre ISF à hauteur de 50 % de votre investissent dans la limite de 45 000 € (soit pour 90 000 € investis).

Il s’agit d’investir via un fonds ou un mandat de gestion et de conserver ce placement pendant au moins 5 ans.

Nous vous proposons différentes solutions d’investissement allant de l’hôtellerie à la biotechnologie en passant par les télécommunications ou encore le luxe.

Durant la période de détention, les fonds ou les sociétés détenues sortes en partie de l’assiette de l’ISF. A l’issue de la période d’investissement, les plus-values sont exonérées d’impôts sur le revenu.

N’hésitez pas à nous consulter pour une étude personnalisée.

N’hésitez pas à nous consulter pour une étude personnalisée.